Bonjour cher internaute,

Bienvenue en 2017 ! La version trop ancienne de votre navigateur ne permet pas un affichage correct et complet du site internet Orange Pop qui est optimisé pour les versions les plus récentes des navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari et Internet Explorer à partir de la version 10). Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur pour profiter de toutes les fonctionnalités du magazine et vivre avec nous une expérience hors du commun ;)

L'équipe Orange Pop

Hello cher visiteur !
Orange Pop vous donne désormais rendez-vous sur orange.com avec de nouvelles pastilles prêtes à snacker...
A tout de suite ;)

orange.com
fr en recherche Menu
Le mag cette semaine

Les success-stories du foot africain

Beckham, Platini, Pelé, Buffon, Iniesta, Zidane… Ces footballeurs de légende continuent de faire rêver de part le monde. A cette liste, il manque des Drogba, Touré, Eto’o, Nkono, Hassan et autres joueurs africains qui ont marqué la légende du foot mondial. Mais la liste des success-stories du foot africain commence à se faire longue et le sport étant des plus populaires sur les terres de George Weah, les talents ne manquent pas.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Roger Milla : le danseur légendaire du football camerounais

Musique - 08 février 2017

Roger Milla : un buteur aussi grandiose ne pouvait qu’avoir le rythme dans la peau !

Ballon d’or africain en 1976, meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations en 1986 et 1988, nommé 2ème meilleur joueur africain du XXème siècle en 2000, fait Chevalier de la légion d’honneur en 2006,… autant vous dire cet ancien joueur camerounais est une inspiration pour tous les jeunes sportifs de son pays !

Mais, au delà de ces statistiques, Roger Milla est également (et même peut être plus) célèbre pour avoir été le premier joueur au monde à célébrer ses buts en dansant. Il avait pour habitude d’aller jusqu’au coin du terrain et de danser le Makossa avec le poteau de corner.

Depuis, ses pas de danses ont été repris par des joueurs du monde entier, et ont même inspiré MHD qui lui a consacré une chanson – « Roger Milla » (assez intuitif 😉 ) – un titre Afro Trap qui cumule déjà plus de 35 millions de vues sur Youtube. Les fans du monde entier n’attendaient qu’une chose : que Roger Milla danse sur SA chanson. Et bien figurez-vous que c’est maintenant chose faite grâce à la CAN du Gabon ! Entraîné par l’équipe camerounaise après un match, l’ancienne gloire du football n’a pu s’empêcher d’esquisser quelques pas de danse – pour notre plus grand plaisir 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Les surnoms originaux des équipes de foot en Afrique

L'infographie - 08 février 2017

Depuis toujours, les équipes africaines de football aiment brandir fièrement des surnoms toujours plus imagés et évocateurs. Petite sélection de nos préférés parmi les équipes championnes de la Coupe d’Afrique des Nations.

infographie)equipe-football-afrique-surnoms-original-can

 

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

Infographie : Les plus grands joueurs de l’UEFA Euro 2016 venus d’Afrique

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

3 questions à Franck Simon, grand reporter spécialiste du football africain

3 questions à - 08 février 2017

Pour l’Équipe, la BBC, Radio France ou France Football, Frank Simon couvre le football africain depuis maintenant trente ans. Nous sommes donc allés parler success-story avec cet expert du domaine.

Orange Pop : A quel point le football est-il un sport populaire aujourd’hui en Afrique ?

Frank Simon : Il a toujours été populaire en Afrique puisque c’est un sport qui ne nécessite pas de gros moyens. On peut faire un ballon de fortune avec du papier, avec de la ficelle, avec de la laine ou avec des vieux chiffons. En Afrique, quelle que soit la région, tout le monde joue au foot dans la rue. Parfois même sous des formes un peu dérivées comme le maracana de Côte d’Ivoire qui se développe partout en Afrique de l’ouest. Le continent manque encore un peu d’infrastructures mais on peut dire que le football est une vraie passion africaine. Et il faut aussi noter que le football féminin se développe beaucoup sur tout le continent africain et gagne donc lui aussi en popularité. Ce qui n’est pas toujours le cas en Europe.

O.Pop : Selon vous, quelle est aujourd’hui la plus belle success-story du moment dans le foot africain ?

F.S : En dehors des joueurs que tout le monde connaît déjà, il y a en ce moment une vraie success-story autour d’Yves Bissouma, un joueur malien d’origine ivoirienne. Ce garçon a commencé le foot dans les quartiers pauvres d’Abidjan. Il a rapidement été repéré et on lui a proposé d’intégrer une académie de football au Mali, à Bamako. Il a passé son adolescence là-bas, a pris la nationalité malienne et a participé à la Coupe d’Afrique réservée aux joueurs locaux il y a moins d’un an au Rwanda avec l’équipe du Mali. Là-bas, il s’est fait repérer et a ensuite signé un contrat pro avec le club de Lille en France. Il y a quelques semaines, il a été convoqué pour faire la CAN avec l’équipe du Mali et il a été très bon sur le terrain. Son destin s’est accéléré en moins de deux ans alors qu’il n’a que 20 ans ! Je pense qu’il va faire une brillante carrière en Europe.

O. Pop : A quel point ce genre d’histoires inspire le reste du continent ?

F.S : Tous les joueurs rêvent d’un destin à la Yaya Touré, Samuel Eto’o ou même à la Yves Bissouma. Ces grands joueurs sont une incroyable source d’inspiration pour tout le continent. Car à travers ces exemples, c’est aussi la possibilité de s’élever socialement, de réussir quelque chose, d’aider sa famille. Ces success-stories sont importantes pour les jeunes africains. Tout comme pour les métiers artistiques, on trouve dans le foot l’idée qu’il y a une possibilité de réussir si on est doué, si on a du talent et si on sait le travailler. Et puis réussir, ce n’est pas forcément uniquement en allant jouer en Europe ou ailleurs. Ça peut aussi être en ayant une brillante carrière locale, dans les clubs du pays ou dans l’équipe nationale.

franck-simon-journaliste-reporter-football-afrique-interview

Frank Simon en pleine discussion technique © Frank Simon/Twitter

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE

3 questions à Boubacar Niang, spécialiste de football africain et manager communication Orange Money Sénégal

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Pourquoi les gardiens africains sont-ils si bons ?

La question qui tue - 08 février 2017

Si l’on devait dresser la liste des meilleurs gardiens de but au monde, il faut bien le reconnaître, les joueurs africains y tiendraient sans conteste le haut du pavé. Car depuis que l’Afrique a donné naissance à un goal de légende comme Thomas Nkono, tout le monde veut désormais jouer à ce poste. En effet, la carrière du Camerounais a de quoi en inspirer plus d’un : vainqueur de la CAN, quart-de-finaliste à la Coupe du Monde 1990, champion olympique, champion du Cameroun, finaliste de la coupe de l’UEFA, champion de Bolivie et récompensé de deux Ballons d’or africains.

Et si Thomas Nkono a donné naissance à des générations entières d’excellents gardiens africains, son aura est même allée jusqu’en Europe. A tel point que Gianluigi Buffon, cultissime gardien de but italien avouera avoir eu envie de jouer à ce poste après avoir vu le camerounais sur le terrain. Mieux, il ira même jusqu’à lui rendre hommage en appelant son fils Thomas, en référence au plus grand gardien de tous les temps.

football-afrique-gardien-but-thomas-nkono

Thomas Nkono, une muraille devant le but © José Porras

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

L'Afrique a son propre concours du Ballon d'or

Brillez en soirée ! - 08 février 2017

Comme tout le monde, vous avez sûrement déjà entendu parler du célèbre Ballon d’or, attribué au meilleur joueur de football de l’année depuis 1956. Récompense suprême du football, ce trophée est sans aucun doute celui auquel aspirent tous les joueurs sans exception. Mais ce que le grand public ne sait pas toujours, c’est qu’il existe aussi depuis 1970 un équivalent africain de ce prix. Très simplement, on l’appelle le Ballon d’or africain.

Créé par France Football (qui a aussi créé le Ballon d’or classique), cette cérémonie couronne chaque année le meilleur joueur du continent. Toutes les plus grandes success stories africaines sont donc passées par ce trophée, que ce soit Roger Milla, Abedi Pelé, George Weah ou plus récemment Yaya Touré ou Samuel Eto’o. Depuis 1992, cette compétition s’appelle officiellement “le Joueur africain de l’année” mais dans le coeur de tous les africains, on parlera toujours du “Ballon d’or africain”.

algerien-football-afrique-riyad-mahrez-ballon-or

En 2016, c’est l’Algérien Riyad Mahrez qui a raflé le trophée © AFP/ Pius Utomi Ekpei

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Florence Omagbemi, sélectionneuse de l’imbattable équipe féminine du Nigéria

L'inconnu de la semaine - 08 février 2017

C’est un fait, le Nigéria a toujours été une grande nation du foot africain. Mais lorsqu’il s’agit de football féminin, on serait même tenté de dire qu’elle est LA nation. En effet, sur les 12 compétitions de la CAN féminine créée en 1991, l’équipe du Nigéria en a remporté 10 au total. Une véritable hégémonie sur le tournoi que l’on doit en grande partie à Florence Omagbemi, qui fut d’abord la joueuse star de l’équipe du Nigéria avant d’en devenir son entraîneuse nationale.

Il y a seulement deux mois, la jeune coach de 41 ans a d’ailleurs une fois de plus mené son équipe à la victoire en remportant le titre face à l’équipe du Cameroun. “En venant au Cameroun, mon but n’était pas d’entrer dans l’histoire pour moi mais d’aider le développement du football féminin au Nigeria,” a-t-elle déclaré avec modestie à la presse locale après son match à succès. Florence Omagbemi Présidente.

florence-omagbemi-football-afrique-femme-equipe-nigeria

Sur le terrain, Florence Omagbemi n’est pas là pour rigoler © africapresse.com

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

TOP 5 des joueurs de légende les plus primés du foot africain

Top 5 - 08 février 2017

1. Samuel Eto’o : Avec Samuel Eto’o, le terme de “légende” n’est vraiment pas exagéré. Il suffit de jeter un oeil à son palmarès : meilleur buteur de l’histoire de la CAN, meilleur buteur du Cameroun, champion olympique avec son équipe nationale, vainqueur de trois Ligues des champions, quatre fois Ballon d’or africain, meilleur numéro 9 de l’histoire du FC Barcelone. Difficile de faire mieux que ce natif de Nkon, l’une des banlieues les plus défavorisées de Yaoundé.

Samuel_Eto'o

Eto’o lors d’un Maroc-Cameroun en 2009 ©Wikipédia 

2. Didier Drogba : On ne peut pas faire ce top sans raconter l’incroyable success story de Didier Drogba, deux fois meilleur buteur de la ligue anglaise, trois fois champion d’Angleterre avec Chelsea, quatre fois vainqueur de la Cup, deux fois champion de la Coupe de la Ligue et vainqueur de la Ligue des champions en 2012. Devenu une icône dans son pays, l’Ivoirien est de loin l’un des joueurs les plus primés du foot africain.

Didier_Drogba

Didier Drogba lors d’un match de l’équipe nationale ivoirienne en 2012 © Wikipédia

3. Georges Weah : En 1995, cet attaquant libérien entre dans la légende en devenant le premier joueur non européen à remporter le prestigieux trophée du Ballon d’or (Attention, à ne pas confondre avec le Ballon d’or africain, qu’il a aussi remporté deux fois). Mais ce n’est pas tout, Georges Weah a aussi eu une brillante carrière en club, en étant champion du Libéria, du Cameroun, de France et d’Italie, tout en étant sacré meilleur buteur de la Ligue des champions 1995. Depuis, il est évidemment devenu une vraie légende au Libéria.

Georges-Weah

Georges Weah sous les couleurs de l’équipe du Libéria © fifa.com

4. Yaya Touré : Vainqueur de la CAN en 2015 avec l’équipe de Côte d’Ivoire, de la Ligue des champions avec le FC Barcelone et du championnat anglais à deux reprises avec Manchester City, Yaya Touré est sans conteste l’un des plus importants joueurs africains en activité. Il a d’ailleurs remporté le titre de Ballon d’or africain en 2011, 2012, 2013 et 2014.

Yaya_Toure

Yaya Touré prêt à se battre pour la Côte d’Ivoire, en 2013 © Wikipédia

5. Abedi Pelé : Surnommé le “Pelé africain”, le milieu de terrain ghanéen sacré trois fois Ballon d’or africain est devenu une star internationale en signant une passe décisive qui offrit à l’Olympique de Marseille, la Ligue des champions en 1993. Il a aussi remporté la CAN avec son équipe du Ghana dont il détient le record de buts. Aujourd’hui, ses trois fils mènent eux aussi de brillantes carrières internationales. Le talent, c’est de famille !

AbediPelé

Abedi Pelé en pleine action pour le Ghana © fifa.com

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

TOP 5 des reconversions de footballeurs les plus réussies

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

CAN 2017 : le Cameroun récupère son trône

Stories - 08 février 2017

L’équipe nationale du Cameroun a regagné son trône en remportant l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des Nations 😉  Félicitations à eux !

Mais, au début de la compétition, leur victoire n’était pas aussi certaine… L’équipe n’a pas remporté le titre depuis 15 ans, et 7 de leurs joueurs ont volontairement refusé de ne pas participer à la compétition. Autant vous dire que seules la détermination et la motivation des joueurs pouvaient stopper la malédiction !

Les Lions Indomptables ont officiellement su que c’était un appel du destin lorsqu’ils ont appris qu’ils allaient affronter l’Égypte en finale. Une impression de déjà vu avec 1986 et 2008 : même adversaire, même stade de la compétition, deux défaites…

Orange Cameroun et les Camerounais sont restés debout, agrippés à leurs chaises, jusqu’à la 88ème minute du match, quand Aboubakar a brisé la malédiction en inscrivant le but de la victoire. Score final : 2-1.

« Je n’ai pas 23 joueurs, j’ai 23 amis ». Ces paroles, prononcées par l’entraineur Hugo Broos après leur victoire, résument parfaitement ce qu’est réellement le foot : l’amitié ! C’est donc sur cette belle image que nous attendons avec impatience la CAN 2019, qui se déroulera justement au Cameroun, avec Orange Cameroun – pourvu qu’elle soit aussi colorée et passionnante que les supporters de cette année 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Le célèbre gardien égyptien de 44 ans a disputé sa dernière CAN

Stories - 09 février 2017

Considéré comme l’un des meilleurs gardiens africains au monde, Essam El-Hadary a annoncé que l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des Nations allait être sa dernière.

La CAN ne sera plus la même sans lui. Au long des années il était devenu un membre récurrent de la compétition, et un porte bonheur pour son pays – il a gagné la coupe 4 fois avec l’Égypte (1998, 2006, 2008, 2010), et de peu en 2017 avec la seconde place ! Pour vous donner une idée de sa réputation, le célèbre attaquant ivoirien Didier Drogba parle de lui comme étant “le meilleur adversaire” qu’il n’a jamais rencontré !

Donc c’est fini, il prend sa retraite ? Essam El-Hadary a effectivement parlé de sa dernière CAN, mais pas de sa dernière compétition… (Hourra!) Avant de prendre sa retraite, il veut réaliser son rêve : participer à une Coupe du Monde. Sachant qu’il a maintenant 44 ans, se retirer après un événement mondial serait une superbe façon de clôturer une si belle carrière. On risque donc de le retrouver en Russie, en 2018, pour la prochaine coupe du monde.

D’ici là on pourra savoir si le surnom “Buffon africain” est légitime, ou si on devrait plutôt qualifier le gardien italien Gianluigi Buffon de “El-Hadary européen” 😉  

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Ibrahim Soré : le douzième joueur du Burkina Faso

Stories - 10 février 2017

Qui a dit qu’il n’y avait que 11 personnes dans une équipe de foot ? Certes, il y a 11 joueurs, mais il ne faut pas oublier ceux dans les gradins… 😉  

Le Burkina Faso, par exemple, a un porte bonheur secret : Ibrahim Soré un supporter dévoué. Présent à tous les matchs de son équipe lors des dernières Coupes d’Afrique des Nations, Ibrahim suit les joueurs avec sa tenue complète : chapeaux, pantalons maracas, lunettes, chaussures rythmiques, colliers, bracelets,… et bien évidemment le maillot de son pays ! Ne vous inquiétez pas, il est très facile de le repérer lors d’une CAN – cherchez juste un danseur enthousiaste vert-jaune-rouge avec une moto-cheval! 

Passionné et unique, cette année Ibrahim a encouragé les Étalons jusqu’à la petite finale, où ils ont remporté la troisième place. Mais l’équipe nationale n’est pas la seule à être reparti de la compétition avec un prix… Les performances d’Ibrahim lui ont valu un trophée – décerné par Orange Gabon – pour avoir été le meilleur supporter de la CAN 2017 ! On se réjouit d’autant plus que le Burkina Faso devient aussi le 20ème pays en Afrique et au Moyen-Orient à rejoindre le groupe Orange en 2017 ! Bienvenue à eux 🙂  

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

La CAN version eSport

Stories - 13 février 2017

Foot, Afrique, supporters… Bien que cette liste de mots vous fasse probablement penser à la Coupe d’Afrique des Nations, elle fait aussi référence à un autre événement… 😉

En parallèle de la CAN de cette année, Orange a organisé la première compétition eSport d’Afrique : Tournoi Orange Football Club eSport. Loin des stades, des joueurs de sept pays africains Orange, et du Gabon, ont disputé une CAN virtuelle sur Pro Evolution Soccer 2017 (PS4).

La compétition n’a pas été autant médiatisée que la CAN, mais elle s’est avérée être aussi passionnante et excitante ! Les fans encourageaient leurs équipes, supportaient leurs amis – c’était tout comme être au stade. Pour donner un côté pro à l’événement, Orange s’est allié avec l’un des meilleurs en matière d’eSport : Word Gaming Federation, et a organisé des « matchs qualificatifs ». Les deux meilleurs joueurs de chaque pays ont alors été sélectionné, et envoyé pour défendre leurs couleurs lors de l’étape finale.

Tout comme la finale officielle de la CAN (Cameroun – Égypte), la première finale africaine de eSport s’est déroulée à Libreville, entre la Côte d’Ivoire et le Maroc. Inutile de préciser que le joueur marocain était aussi heureux de gagner son trophée que l’était le Cameroun de gagner la CAN 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Les académies de foot : l’Afrique change la donne

Stories - 14 février 2017

Le foot est bien plus qu’un sport en Afrique : c’est de l’amitié, c’est de la joie, c’est une façon de s’épanouir et d’inspirer autrui !

Pour les associations africaines, telles que Right to Dream et Football for Good, le foot est un cercle vertueux : « tout le monde avec du talent, si on lui donne les moyens » peut devenir un modèle, un ambassadeur de l’Afrique, et inspirer d’autres après lui.

Mais que font donc ces associations ? Pour reprendre leur devise : « cultiver le talent en Afrique ». Comparé aux autres académies orientées business – qui envoient les joueurs à l’étranger en un clin d’œil – Right to Dream s’assure à ce que leurs joueurs reçoivent un bon enseignement académique avant de les signer ailleurs. Que le nouveau venu soit gardien, défenseur ou attaquant, l’académie veillent à leur offrir le savoir et l’équipement nécessaires (chaussures, tenues, kits d’entrainement, entraineur professionnel, locaux) pour qu’ils puissent développer leurs talents footballistiques et être diplômé !

Les académies ont déjà signé un bon nombre de leurs joueurs avec succès dans des clubs étrangers – dernièrement deux joueurs à Michigan et un autre à Villanova.

Si jamais vous cherchez à améliorer vos talents de footballeur n’hésitez pas à voir leurs réseaux sociaux – ils postent souvent des conseils et astuces ! Qui sait, vous tomberez peut-être sur une technique qu’aura utilisé une future légende du foot 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

À la semaine prochaine !

à suivre - 08 février 2017

Mercredi prochain, on se rappelle que pas de réseau, pas de streaming !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer