Bonjour cher internaute,

Bienvenue en 2016 ! La version trop ancienne de votre navigateur ne permet pas un affichage correct et complet du site internet Orange Pop qui est optimisé pour les versions les plus récentes des navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari et Internet Explorer à partir de la version 10). Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur pour profiter de toutes les fonctionnalités du magazine et vivre avec nous une expérience hors du commun ;)

L'équipe Orange Pop

fr en recherche Menu
Le mag cette semaine

La pop culture aime l'AI

« – Salut Siri, es-tu intelligente ? –  Bonne question ! »

Bon, l’IA de l’iPhone n’a pas réussi à me répondre et ne semble pas disposer d’un QI très élevé. A moins qu’elle noie le poisson et que sous ses airs simplets se cache une intelligence capable de comprendre et analyser tous mes faits et gestes via mon ‘smart’ phone… Et si l’intelligence artificielle était déjà tellement développée qu’on était dans une matrice sans le savoir ? Néo si tu m’entends, réponds-moi ! Bon, on se calme, des experts comme Elon Musk veillent à ce que l’intelligence artificielle se développe avec éthique et bienveillance envers les Humains, ouf !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Le Fun Fact de l'IA de Google

L'infographie - 19 avril 2017

Tous les jours, l’IA semble faire des bonds de géants. Aujourd’hui, l’intelligence Google Deep Dream est par exemple capable de reproduire à sa manière le chef-d’oeuvre La Nuit Étoilée de Van Gogh. Une vente aux enchères des 29 tableaux de cette IA a donc été organisée en février 2016 à San Francisco par l’organisation caritative Gray Area Foundation for the Arts. Les oeuvres les plus chères sont parties pour 8 000 $. Google Deep Dream va pouvoir ouvrir un compte en banque pour placer ses économies.

infographie-intelligence-artificielle-google-art

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

Infographie : Robots et pop culture : qui est qui ? 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Peut-on discuter avec une œuvre d'art ?

Le vrai du faux - 19 avril 2017

Comme beaucoup de monde, il vous est peut-être déjà arrivé de vous retrouver perplexe face à une œuvre d’art ? Et bien le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires semble avoir trouvé la solution idéale pour vous éviter de passer à côté d’une sculpture ou d’une peinture sans vraiment la comprendre. Via le programme « Dialogue with the artwork », le musée argentin a conçu un chatbot qui vous permet de discuter avec la sculpture Bio Cosmos de l’artiste Emilio Renart. Grâce à l’intelligence artificielle, l’œuvre est en effet dôtée d’une véritable personnalité et répond en temps réel à toutes les questions des visiteurs : D’où viens-tu ? Qui est ton créateur ? Quel âge as-tu ? Quelle est ta taille ? Etc.

Après avoir parlé avec elle, vous ne regarderez plus jamais les œuvres d’art de la même manière.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

3 questions à Bhautik Joshi, spécialiste I.A pour le prochain film de Kristen Stewart

3 questions à - 19 avril 2017

Via la technologie Neural Style Transfer, l’ingénieur chez Adobe Bhautik Joshi a travaillé avec Kristen Stewart sur des séquences de son prochain film redessiné grâce à l’intelligence artificielle? Rencontre.

Orange Pop : Vous venez de cosigner un article scientifique avec Kristen Stewart sur l’intelligence artificielle appliquée à l’art. Comment s’est passée cette collaboration ?

Bhautik Joshi : En 2016, j’ai commencé à m’intéresser à cette technique appelée le Neural Style Transfer qui permet de redessiner une image dans un style précis de peinture en utilisant pour ça un réseau de neurones. Sur le papier, cette technique est très cool mais elle peut être aussi utilisée pour raconter des histoires autrement. J’ai donc joué avec ça en faisant une vidéo qui reprend des passages de 2001: l’odyssée de l’espace dans le style de Picasso période cubiste. Internet est devenu dingue de cette vidéo et Kristen Stewart m’a contacté via son producteur. Elle travaillait sur son premier film en tant que réalisatrice et elle voulait redessiner certaines scènes de son film dans le style d’une peinture qu’elle avait faite. Nous avons donc travaillé ensemble sur des séquences vidéo et nous en avons tiré aussi un article afin de documenter tout ça. Cet article n’est donc pas vraiment sur comment fonctionne une nouvelle technologie mais plutôt sur comment en tirer quelque chose de créatif.

O. Pop : A quel point dans le futur,  l’intelligence artificielle peut devenir importante dans l’art ?

B. J : Je pense que l’IA va jouer un rôle à ce niveau là mais je ne sais pas à quel point. Vis-à-vis des artistes, je la vois davantage comme un compagnon que comme un remplaçant. Tout ça ne peut pas fonctionner tout seul. Pour arriver à un résultat artistique de qualité, il faut retravailler ce que propose l’IA. Par contre, il est vrai que l’intelligence artificielle peut être un bon moyen pour aider un artiste à commencer une œuvre. Mais ensuite, il faut toujours que l’artiste retravaille ce qui est proposé. A mon avis, il faut davantage voir l’IA comme un outil, comme une sorte de nouveau pinceau par exemple. Je pense que l’intelligence artificielle peut changer beaucoup de choses dans la société mais ce qui ne changera pas fondamentalement, c’est l’art. Car l’art est quelque chose de fondamentalement humain. C’est par exemple ce qui nous différencie de la plupart des autres espèces.  

O. Pop : Ne pensez-vous pas que d’elle-même, l’IA pourrait écrire des films ou des livres intéressants ?

B. J : Pas vraiment car certaines notions comme l’originalité ou l’inspiration restent assez fondamentalement humaines. Et surtout, l’IA a besoin d’être entraînée. Elle a besoin d’une sorte d’input avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Et elle ne peut pas vraiment comprendre des notions comme le cool ou la mode. Mais c’est forcément fascinant d’imaginer ce qui se passerait si un ordinateur pouvait faire la même chose qu’un artiste. Je pense pourtant qu’il n’y a pas vraiment de réponse à cette question. La vraie réponse sera beaucoup plus profonde que tout ce que nous pouvons imaginer pour le moment.

bhautik-joshi-specialiste-ia-neural-style-transfer

Bhautik Joshi, spécialiste de l’I.A © Bhautik Joshi/Matthew Almon Roth

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Top 5 des scénarios de films coécrits par une IA

Top 5 - 19 avril 2017

1. Impossible Things : Coécrit avec une intelligence artificielle, ce film d’horreur prouve qu’une machine est aujourd’hui capable d’imaginer des histoires suffisamment terrifiantes pour faire frémir les délicats êtres humains que nous sommes. Attention, il y a une intelligence artificielle cachée sous votre lit.

2. Sunspring : Après avoir fait mémoriser bon nombre de scénarios de films de science-fiction à une intelligence artificielle, le réalisateur Oscar Sharp et le chercheur en IA Ross Goodwin lui ont demandé de rédiger un scénario qu’ils ont porté à l’écran. Et le résultat est absolument hilarant.

3. Eclipse : Entièrement écrit, monté et réalisé par une intelligence artificielle, ce court-métrage présenté au dernier festival publicitaire des Lions de Cannes a fait sensation auprès du public. Et si les IA devenaient les publicitaires de demain ?

4. Le trailer de Morgan : Pour écrire le trailer de Morgan, un film dans lequel une IA développe des super-pouvoirs, les membres de la 20th Century Fox ont eu la bonne idée de faire appel… à une IA ! Et le résultat est franchement réussi !

5. Do You Love Me : Parmi les pionniers dans le domaine, le réalisateur Chris R. Wilson a choisi en 2013 de faire appel à Cleverbot – l’une des IA de conversation les plus avancées au monde – afin d’écrire avec elle le scénario d’un film. Mais pas sûr que Do You Love Me finisse aux oscars…

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Comment créer la meilleure équipe possible pour gagner le Superbowl ?

La question qui tue - 19 avril 2017

On le sait, voilà déjà plusieurs années que le principe des datas prend une place de plus en plus importante dans le domaine du sport. Mais ces derniers temps, il semblerait que les évolutions liées à l’intelligence artificielle ont permis de passer une nouvelle étape. Avec la possibilité d’analyser en temps réel les données et les statistiques des joueurs, il est désormais possible de faire un suivi hyper précis de chaque individu d’une équipe et d’en dresser un profil détaillé. Logiquement, l’intelligence artificielle joue donc un rôle essentiel dans le recrutement des joueurs et récemment, l’équipe de NFL des Ravens de Baltimore a même recruté le joueur Ronnie Stanley sur les simples conseils de son l’intelligence artificielle.

Prochaine étape : le coaching entièrement guidé par ordinateur : 

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE

Autour de l’image : Pour Elon Musk, l’intelligence artificielle doit être au service de l’Humanité

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Mark Schmidt créé les décors de vos jeux préférés grâce à l’IA

L'inconnu de la semaine - 19 avril 2017

Depuis quelques années, le monde des jeux vidéo n’a qu’un seul mot à la bouche : les mondes ouverts. De GTA à Fallout 4 en passant par le dernier Zelda, tout le monde veut désormais voir son personnage évoluer dans un décor aussi étendu que possible. Et pour ne pas passer leurs vies à dessiner des environnements 3D, des ingénieurs comme Mark Schmidt ont eu la bonne idée d’appeler à l’aide l’intelligence artificielle. Afin de créer à l’infini des décors hyper-réalistes, ce professeur américain à l’université de British Columbia a mis au point une technique permettant à l’IA de scanner un grand nombre de datas (photos, géolocalisations, etc…) avant de les réinterpréter graphiquement.

Remerciez donc Mark Schmidt et ses collègues, grâce à eux, vous pouvez aller et venir où bon vous semble dans vos jeux préférés.

mark-schmidt-jeux-video-décors-intelligence-artificielle

Comme dans Red Dead Redemption, les mondes sont maintenant immenses © Rockstar Games

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Flow Machines, l'IA fan des Beatles !

Musique - 19 avril 2017

A tous ceux qui pensaient un jour voir apparaître une intelligence artificielle capable de composer de la musique sans l’aide de personne, c’est maintenant chose faite.

Voici Flow Machines, un algorithme qui apprend les styles musicaux à partir d’une énorme base de données de chansons, puis crée des morceaux dans le style d’un certain genre musical ou d’un artiste.
Jusqu’à présent, Sony CSL Research Laboratory a publié deux titres crées par Flow Machines, l’un est inspiré de la musique de Duke Ellington et Cole Porter tandis que l’autre pourrait figurer sur un album des Beatles datant de la fin des 60’s/ du début des 70’s. WOW !
Depuis son lancement en 2016, Flow Machines a fait l’objet de nombreux débats opposant des conservateurs qui crient à la mort de l’art à des progressistes qui considèrent le projet comme une évolution naturelle de la musique.

En ce qui nous concerne, on est impatients de savoir ce que l’avenir réserve à Flow Machines, même si on sait déjà qu’on peut s’attendre à un album très bientôt avec des musiciens de renom au casting

Imaginez un peu un album de Beyoncé ou de Coldplay produit par un IA…

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Vi, l'IA qui remplace votre coach sportif

Stories - 19 avril 2017

On pourrait croire que Vi n’est qu’une simple paire d’écouteurs… mais détrompez vous !
Oui, Vi permet d’écouter de la musique, mais c’est avant tout un coach sportif… et tout ça grâce à une intelligence artificielle.

Doté de capteurs sensoriels, l’appareil peut détecter la fréquence cardiaque, la cadence, le nombre de pas et la distance parcourue par son utilisateur (parmi d’autres paramètres). Il est alors en mesure de lui donner des conseils sur son activité, lui proposer d’accélérer ou de ralentir pour éviter une blessure par exemple. Comme avec toute intelligence artificielle, Vi devient de plus en plus efficace au cours des utilisations.

Il s’agit d’un produit de la société LifeBeam Labs qui, après avoir récolté 1,7 million de dollars sur le site de financement participatif Kickstarter, s’apprête à le commercialiser sur Amazon et Best Buy à partir d’Avril 2017.

On adore, même si ça nous fait étrangement penser à un film où le héros tombe fou amoureux d’une IA… 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

“Avec Djingo l’intelligence artificielle devient une réalité chez Orange”

Stories - 20 avril 2017

Breaking news ! Lors de la 5e édition du ShowHello, notre PDG Stéphane Richard a annoncé l’arrivée de Djingo, l’IA by Orange.

Djingo, c’est votre nouvel assistant virtuel, celui qui va vous aider à piloter votre univers (presque) comme Skywalker avec son X-Wing 😉

Parmi bien d’autres tâches, il pourra lancer votre flow sur Deezer, allumer OCS sur votre télé, balancer un tweet bien tourné, vous servir de banquier… et plus vous tchatchez avec lui, plus ses réponses deviennent pertinentes.

On peut dialoguer avec Djingo depuis certaines applis Orange, via la télécommande du décodeur, ou grâce à un speaker : il suffit de dire « OK Djingo » pour l’activer puis d’exprimer sa requête.
Ok Djingo, on se donne rendez-vous en 2018 pour faire plus ample connaissance, on a trop hâte de démarrer la conversation 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Jimmy Fallon, Anne Hathaway et les traductions douteuses de Google Translate

Stories - 21 avril 2017

Le traducteur intégré de Google a dû en sauver des étudiants depuis sa création. Mais bien que son IA soit très avancée, elle est loin d’être parfaite, du moins pour l’instant.

C’est pour cette raison que le dernier sketch the Jimmy Fallon est HI-LA-RANT !

Aux côtés de son invitée Anne Hathaway, il s’est amusé à traduire des chansons dans une langue étrangère, puis à les retranscrire en Anglais à l’aide de l’outil Google. Inutile de préciser que les résultats n’étaient pas toujours grammaticalement corrects … voire même jamais.

On vous présente le « Can’t Feel My Face » de The Weeknd et le classique de Gloria Gaynor « I Will Survive » comme vous ne les avez jamais entendus.

Par contre, on est tous d’accord pour dire que malgré les paroles douteuses, ces morceaux restent des tueries ?!

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

La première sculpture vivante... grâce à l'IA !

Stories - 24 avril 2017

On vous parlait de Flow Machines, l’IA qui peut créer des morceaux inspirés de la musique des Beatles, maintenant on vous présente une œuvre d’art, également créée grâce à une IA mais cette fois ci elle s’inspire du travail du grand architecte Gaudi.

Grâce à un système de reconnaissance visuelle, IBM Watson a développé la toute première sculpture vivante. Comme il savait qu’elle serait exposée au Mobile World Congress 2017 à Barcelone, l’architecte Michel Szivosa voulu avec sa création rendre hommage à la ville et à Antoni Gaudi à qui on doit des œuvres telles que La Sagrada Familia et le Parc Güell.
Il s’agit de la première sculpture capable de choisir ses propres matériaux, son apparence et ses propres couleurs. Impressionnant !

C’est rassurant de constater qu’on vit toujours à une époque où les ordinateurs ont besoin de l’homme pour fonctionner. Ouf, il nous reste un peu de temps avant la révolution des machines 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Quand les chatbots remplacent les stars sur Facebook Messenger

Stories - 25 avril 2017

Vous aussi vous rêvez de pouvoir tchatter avec votre artiste préféré ? Et bien c’est possible maintenant… enfin plus ou moins : les stars utilisent des chatbots pour répondre à leurs fans sur les réseaux sociaux.

Maroon 5, 50 Cent, Snoop Dogg et beaucoup d’autres font parti de ces stars qui ont fait appel aux bots de Facebook Messenger pour partager avec leur communauté leur actualité mais aussi échanger sur tout et n’importe quoi. Les fans en redemandent !

A l’heure où les célébrités peuvent être au plus proche de leur public grâce à des réseaux comme Snapchat et Twitter, on pourrait trouver la popularité de la pratique (qui semble plutôt impersonnelle) étonnante, et pourtant… Les artistes ont la possibilité de personnaliser leur bot avec leurs propres expressions, leur propre style, leur propre façon de parler. On a donc l’impression d’être en « 1 on 1 » avec sa star.

On précisera que la seule et unique réponse que le bot du groupe de rock Aerosmith est « ROCK ON ». On adore !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

À la semaine prochaine !

à suivre - 19 avril 2017

Mercredi prochain, on part à la rencontre des stars (vraiment) engagées pour la planète ! 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer