Bonjour cher internaute,

Bienvenue en 2016 ! La version trop ancienne de votre navigateur ne permet pas un affichage correct et complet du site internet Orange Pop qui est optimisé pour les versions les plus récentes des navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari et Internet Explorer à partir de la version 10). Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur pour profiter de toutes les fonctionnalités du magazine et vivre avec nous une expérience hors du commun ;)

L'équipe Orange Pop

fr en recherche Menu
Le mag cette semaine

70 ans de jurys à Cannes

C’est la première information communiquée avant chaque nouvelle édition : l’annonce du Président du Jury du Festival de Cannes. Pour ses 70 printemps, c’est Pedro Almodovar qui aura l’honneur de présider la compétition officielle. Le réalisateur espagnol sera accompagné de 9 jurés qui désigneront les lauréats de ce cru 2017. Leurs personnalités, leurs engagements, leurs goûts et donc toute leur subjectivité influence-t-elle le choix final ? Marqueront-ils l’Histoire de Cannes comme d’autres ces 70 dernières années ?

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Alors que le festival ouvre ses portes ce mercredi 17 mai, nous le saurons bientôt. D’ici là, ce 101e numéro revient sur 70 ans de jurys à Cannes avec notre sélection d’anecdotes en leur hommage :

  1. Le fun fact de Roman Polanski et du Festival de Cannes
  2. La seule femme à avoir été deux fois présidente du jury à Cannes
  3. La sélection des présidents du jury qui nous ont surpris
  4. 3 questions à Bernard Payen, ancien juré à Cannes
  5. Le télégramme qui a changé le jury de Cannes
  6. Le premier président du jury de Cannes
  7. Des rockstars dans le jury de Cannes ?
  8. Les premières images du jury de Cannes 2017
  9. Tango endiablé et baiser langoureux pour Monica Bellucci et Alex Lutz
  10. Quand Netflix fait son entrée à Cannes…
  11. Clint Eastwood donne un cours particulier à Cannes
  12. Jessica Chastain nous dit tout sur son rôle du juré

Alors attachez vos ceintures, on vous embarque dans la pop culture !

Et comme disait Claude Lelouch, membre du jury en 1967 et Palme d’Or en 1966 : 

Cannes, c’est d’abord un escalier : un escalier facile à monter… difficile à descendre.

Roman Polanski et le Festival de Cannes

L'infographie - 17 mai 2017

Être jury à Cannes, c’est surtout suivre toute une liste de règles précises. Mais c’est aussi parfois en créer certaines. Comme ce fut le cas en 1991, face à un Roman Polanski un peu trop enthousiaste.

ORANGEPOP_CHIFFRE_SEMAINE

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Jeanne Moreau est la seule à avoir été deux fois présidente du jury à Cannes

Brillez en soirée ! - 17 mai 2017

Mis à part lors de ses toutes premières années, le festival de Cannes a toujours pris soin depuis 1960 de ne pas donner la présidence du jury deux fois à la même personne. Mais une règle implique aussi toujours quelques entorses. C’est ce qu’a fait Gilles Jacob avec le cas Jeanne Moreau. En effet, le président du festival est littéralement tombé sous le charme de l’immense actrice française depuis qu’il l’a vu interpréter toute jeune deux rôles à la fois dans le film L’Heure éblouissante, d’Anna Bonacci. Résultat : Jeanne Moreau a été présidente du jury en 1975 et en 1995. C’est comme ça et puis c’est tout. N’est pas Jeanne Moreau qui veut.

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE 
La question qui tue : Depuis sa création, combien de femmes ont rejoint le jury du festival ?

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Top 5 des présidents du jury qui nous ont surpris

Top 5 - 17 mai 2017

1. Tim Burton en 2010 : Si le réalisateur américain s’est fait connaître par des films grand public et souvent très populaires, cela ne l’a pas empêché de récompenser de la Palme d’or en 2010 un film thaïlandais confidentiel et terriblement contemplatif : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures d’Apichatpong Weerasethakul. Une beau pied de nez.

2. David Cronenberg en 1999 : Alors que tout le monde voyait déjà David Cronenberg décerner la Palme d’or à Tout sur ma mère de Pedro Almodóvar, beaucoup sont tombés de leur siège en voyant le célèbre réalisateur américain récompenser Rosetta, le film des frères Dardenne encore inconnus. Pour faire taire les critiques, Cronenberg s’expliquera dans Vulture : “Le vote pour Rosetta a été le plus rapide de l’histoire de la Palme car tout le monde a dit : “Oui, c’est Rosetta qui doit gagner”.

3. Quentin Tarantino en 2004 : On aurait pu attendre du réalisateur de Pulp Fiction qu’il récompense un film aussi excentrique et violent que Old Boy du sud coréen Park Chan-Wook. Il n’en sera pourtant rien puisque c’est au brûlot politique Farhenheit 9/11 de Michael Moore que Quentin Tarantino et ses jurés ont finalement décerné la Palme d’or. Surprenant.

4. Roberto Rossellini en 1977 : Tout le monde voyait déjà l’immense cinéaste du néoréalisme italien récompenser Une Journée particulière d’Ettore Scola, il n’en sera pourtant rien. A la surprise générale, Rossellini décide cette année d’offrir la Palme d’or à Padre Padrone des frères Taviani, un film tourné en 16 mm pour la télévision. Le cinéaste romain expliquera ce choix surprenant pendant la cérémonie de clôture : “Sans la télévision, le cinéma va mourir.”

5. Isabelle Huppert en 2009 : Cette année-là, la Palme d’or revient à Michael Haneke et son film Le Ruban Blanc. Un choix qui paraît alors logique puisque la présidente du jury est Isabelle Huppert, qui doit au cinéaste un prix d’interprétation en 2001 pour La Pianiste. Pourtant on apprendra plus tard que l’actrice s’est battu bec et ongles pour deux films que l’on ne l’imaginerait pas défendre : l’ultra violent Kinatay de Brillante Mendoza et le sulfureux Antichrist de Lars von Trier. Isabelle Huppert n’est pas là pour rigoler.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

3 questions à Bernard Payen, ancien juré à Cannes : “Ces dix jours à Cannes ont été une parenthèse enchantée”

3 questions à - 17 mai 2017

En 2015, Bernard Payen, réalisateur et programmateur à la Cinémathèque Française, faisait partie de jury de la Caméra d’or à Cannes, qui récompense chaque année le meilleur premier film. Nous sommes allés le rencontrer pour en savoir un peu plus sur ce qu’est la vie de juré à Cannes.

Orange Pop : Comment se passe une semaine type lorsque l’on est juré à Cannes ?

Bernard Payen : Être juré à Cannes, c’est l’assurance de séjourner au festival dans les meilleures conditions possibles, de pouvoir entrer dans la salle, même tardivement en ayant sa place réservée. On nous demande autant que possible de voir les films tous ensemble. Le rythme est assez intense (cette année-là il y avait 24 longs métrages en lice), encore plus si vous avez envie de voir d’autres projections de films que celles auxquelles vous avez l’obligation d’assister. Le plus difficile est de ne pas parler des films pendant le festival. Il suffit que vous croisiez des amis ou des connaissances pour qu’on vous demande ce que vous avez vu et aimé. Et le devoir de réserve nous impose de ne pas parler (du moins des films en compétition pour la Caméra d’or) ! Mais c’est très difficile de ne pas pouvoir partager ses coups de cœur ou ses coups de gueule. Et il suffit qu’on dise une chose à quelqu’un pour que naissent ensuite les rumeurs !

O. Pop : Comment se passent les délibérations ? Est-il difficile de trouver un compromis entre tous les jurés ?

B.P : Sabine Azéma, notre présidente du jury, nous avait demandé autant que possible de commencer à parler des films entre nous après quasiment chaque projection. Des réactions « à chaud » qui n’empêchaient bien évidemment pas de revenir sur les films jour après jour. Et ce fut le cas ! Je pense que je n’ai jamais autant parlé des films vus que dans ce jury là. Généralement, dans n’importe quel jury, on voit les films ensemble ou séparément et on se voit deux ou trois fois pour faire le point. Là, ce n’était pas le cas. Des discussions quotidiennes, libres, passionnées, cinéphiles, entre plusieurs personnes très différentes, qui ont permis d’éclaircir les choses au fur et à mesure. Ce qui fait que lorsque nous avons véritablement délibéré, la décision fut prise assez rapidement en faveur de La Terre et l’ombre du colombien César Augusto Acevedo.

O. Pop : Quel est votre souvenir le plus marquant de cette expérience en tant que juré à Cannes ?

B.P : Il n’y en a pas qu’un seul. Il existait une réelle complicité entre les membres de ce jury – complicité qui se voyait d’ailleurs de l’extérieur je pense – et qui fut assez inattendue car nous ne nous connaissions pas, à quelques exceptions près. Ces dix jours à Cannes ont donc constitué une sorte de parenthèse enchantée et nous partageons encore entre nous aujourd’hui des souvenirs marquants, dont une mémorable escapade aux îles de Leirins en bateau dont je crois que tous les membres de ce jury se souviendront toute leur vie.

bernard_payen

Bernard Payen, juré à Cannes en 2015 © courtsdevant

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Comment un simple télégramme a-t-il changé le jury de Cannes ?

La question qui tue - 17 mai 2017

Parfois, devenir président du jury à Cannes tient à peu de choses. Même à très peu de choses. Le meilleur exemple date de 1980. Cette année, les organisateurs du festival de Cannes décident de nommer comme président du jury le cinéaste allemand Douglas Sirk, auteur de bon nombre de classiques.

Pour l’en informer, ils envoient un télégramme à Hollywood précisant simplement : “Request Douglas Sirk for jury”. Manque de chance, le message est mal décrypté et il devient “Request Douglas, Kirk for jury”, faisant donc soudainement référence à l’acteur américain Kirk Douglas. L’erreur ne sera pas rectifiée et c’est donc bien Kirk Douglas qui sera président cette année à Cannes. C’est ce qu’on appelle entrer dans la légende par la petite porte.

kirk-douglas-cannes-festival

Kirk Douglas, président du jury malgré lui © Herbert Behrens / Anefo (Nationaal Archief)

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Georges Huisman, le premier président du jury de Cannes

L'inconnu de la semaine - 17 mai 2017

C’est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Beaucoup l’ont oublié mais à ses débuts, le festival de Cannes n’est pas présidé par des stars du grand écran. C’est en effet Georges Huisman, historien alors directeur des Beaux-Arts qui est nommé à la tête du Comité d’organisation du tout premier festival de Cannes, prévu au départ pour se tenir en 1939. La seconde guerre mondiale en décidera autrement et après avoir annulé sa première édition, c’est finalement en 1946 qu’a lieu véritablement le premier festival de Cannes, avec Georges Huisman comme président du jury. Il le restera les deux années suivantes et encore aujourd’hui, beaucoup sont ceux qui le considèrent comme l’un des principaux créateurs de cet événement où se pressent les plus grandes stars du monde. Merci Georges !

738_huisman

On était encore loin des photos de paparazzis © France Culture

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE
Inconnus de la semaine : Les jurés cannois, ces as de la discrétion

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Des rockstars dans le jury de Cannes ?!

Musique - 17 mai 2017

Des rockstars à Cannes… jusqu’ici rien d’anormal. Des rockstars dans le jury du Festival de Cannes, du jamais vu, mais c’est peut être pour bientôt.

Bien que de nombreux musiciens aient fait partis du jury par le passé, beaucoup avaient un lien direct avec le monde du cinéma, comme le compositeur de film Alexandre Desplats et plus récemment Will Smith, qui (comme Vanessa Paradis qui était membre du jury en 2016) est tout aussi connu pour sa carrière de musicien que d’acteur

Mais faut-il être lié au cercle sacré qu’est le cinéma pour endosser le costume de juré ?

Pas du tout ! La chanteuse malienne Rokia Traoré et l’auteure et journaliste norvégienne Linn Ullmann ont toutes deux été membres du jury lors de précédentes édition du festival.

Et à en croire les dernières remarques de Thierry Frémaux, le délégué général du festival, on dirait bien qu’il est prêt à faire trembler la croisette à l’aide de quelques rockstars : « Bruce Springsteen qui est un musicien que j’aime beaucoup… président du jury non, juré oui. Mick Jagger, qui vient souvent voir des films à Cannes et est très cinéphile, président du jury jamais, juré oui ». Il a tout de même insisté sur le fait que ce n’est pas tout le monde qui peut devenir membre du jury, pour être considéré il faut un minimum de « crédibilité »

Les stars de la musique citées par Frémaux incarnent la « coolitude » ultime, alors Monsieur Frémaux, foncez ! Décidément, Cannes n’en finira jamais de nous surprendre !

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Les premières images du jury de Cannes 2017

Stories - 17 mai 2017

Ca y est, les premiers clichés du jury au complet du 70e Festival de Cannes viennent de tomber. Mesdames et messieurs, on vous présent la promotion 2017 qui se compose de
Pedro Almodòvar à la présidence, Jessica Chastain, Will Smith, Fan Bingbing, Paolo Sorrentino, Maren Ade, Agnès Jaoui, Park Chan-wook et Gabriel Yared.

Personnellement, ça nous fait un peu penser aux Avengers en vacances à Cannes. On adore et on se dit que si les 9 amigos venaient à unir leurs forces pour un film, on se retrouverait avec le carton du siècle… on dit ça on dit rien, les gars 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Tango endiablé et baiser langoureux pour Monica Bellucci et Alex Lutz

Stories - 18 mai 2017

Que ce soit dans les boîtes les plus select de la Croisette ou sur la plage au beau milieu de la nuit, Cannes danse durant le festival. La maitresse de cérémonie Monica Bellucci et son acolyte Alex Lutz ont bien compris le message et se sont donc livrés pendant la cérémonie d’ouverture à un tango endiablé qui s’est terminé par un gros bisou de cinéma.

Vous aurez forcément reconnu « Piensa En Mì » qu’on retrouvait bien sûr dans le légendaire Talons Aiguilles de Pedro Almodòvar. Un beau clin d’œil au président du jury qui semblait ébloui par les pas de danse de l’ancienne membre du jury, l’humouriste et des danseurs qui les accompagnaient.

Même pas 24 heures et déjà tellement de rebondissements… A demain pour de nouvelles aventures cannoises !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Quand Netflix fait son entrée à Cannes...

Stories - 19 mai 2017

Vous le savez, on est des grands fans de Netflix (binge-watching forever !), donc on est un peu tristes de voir que sa présence dans la sélection officielle de Cannes ne fasse pas l’unanimité.

Déjà lors de la conférence de presse du festival, Almodòvar disait: « Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d’or ou un autre prix revienne à un film qui ne peut pas être vu en salles ».
Will Smith, son juré, contre-attaque: « Netflix n’a rien fait d’autre que développer et élargir la compréhension du monde cinématographique de mes enfants. »

Et lors de la projection de Okja de Bong Joon Ho, premier film Netflix en lice pour la Palme d’Or, c’est le drame : une partie de la salle se met à huer lorsque le logo Netflix apparaît, puis le film est interrompu après quelques minutes à cause d’un problème technique (la projection reprendra 10 minutes plus tard)… Toujours est-il que les critiques du film sont excellentes !

Est-ce la première et dernière année que le jury est exposé à des productions Netflix ? Personne ne le sait encore, par contre ce débat risque de faire couler encore beaucoup d’encre.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Clint Eastwood donne un cours particulier à Cannes

Stories - 22 mai 2017

Quand Tonton Eastwood parle, tout le monde se tait et écoute !

Le bon vieux Clint était de passage à Cannes pendant le weekend pour présenter la version remasterisée de son film Impitoyable. Il en a profité pour donner une masterclass pendant laquelle il s’est exprimé sur sa carrière et à même laisser entendre qu’un come back en tant qu’acteur était bel et bien une possibilité (il n’a joué dans aucun film depuis Une Nouvelle Chance en 2012) : « Je l’ai souvent fait à une époque. J’y reviendrais encore un jour ».

D’après l’ancien président du jury, Meryl Streep n’était pas spécialement emballée par le projet Sur La Route De Madison car elle n’aimait pas le livre. C’est après avoir lu le livre qu’elle a changé d’avis. Il a aussi partagé avec les chanceux qui étaient dans la salle sa vision du cinéma : « Le cinéma est complètement émotionnel, absolument pas intellectuel». Si tu le dis, Clint !

45 minutes de conversation, une standing ovation de 3 minutes et 400 personnes qui vont pouvoir frimer auprès de tous leurs potes. Chapeau et merci l’artiste !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Jessica Chastain nous dit tout sur son rôle du juré

Stories - 23 mai 2017

On termine cette semaine spéciale Cannes en beauté, et c’est le cas de le dire, avec les déclarations de Jessica Chastain sur son rôle de juré lors du 70e Festival de Cannes.

L’actrice américaine explique qu’elle prend ses fonctions très au sérieux et qu’elle se réjouit de pouvoir enfin assister au festival et regarder des films contrairement aux années précédentes lorsqu’elle venait présenter ses films.
Elle parle également de sa première fois à Cannes et nous fait part de ses critères de sélection pour la Palme d’Or.

Membre du jury en 2017, à quand la présidence pour Miss Chastain ? Si elle continue a être impliquée dans son travail et dans ses choix de films, ça ne devrait pas prendre trop de temps.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

À la semaine prochaine !

à suivre - 17 mai 2017

Mercredi prochain, les femmes prennent le pouvoir du grand écran !

 

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer