Bonjour cher internaute,

Bienvenue en 2017 ! La version trop ancienne de votre navigateur ne permet pas un affichage correct et complet du site internet Orange Pop qui est optimisé pour les versions les plus récentes des navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari et Internet Explorer à partir de la version 10). Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur pour profiter de toutes les fonctionnalités du magazine et vivre avec nous une expérience hors du commun ;)

L'équipe Orange Pop

Hello cher visiteur !
Orange Pop vous donne désormais rendez-vous sur orange.com avec de nouvelles pastilles prêtes à snacker...
A tout de suite ;)

orange.com
fr en recherche Menu

Autour d'une image

Baobab Studios et ses petites bêtes animées en réalité virtuelle !

Autour d'une image - 07 juin 2017

Le futur du cinéma d’animation se cache peut-être derrière la start-up californienne Baobab Studios. Décrite par le magazine Forbes comme “Le Pixar de la réalité virtuelle”, elle est à la pointe de l’animation en réalité virtuelle et son dernier projet en cours de production risque de faire beaucoup de bruit. Son nom : Rainbow Crow.

Présenté en marge du 70e Festival de Cannes, cette série animée en VR est co-produite par John Legend, dont la voix est également celle du personnage central. Co-fondé en 2015 par Eric Darnell (un ancien de chez Dreamworks qui a notamment réalisé toute la saga Madagascar), Baobab Studios n’en est pas à son coup d’essai. La start-up compte déjà plusieurs réussites à son actif dont les courts métrages Invasion! et Asteroids!.

L’histoire de Rainbow Crow est tirée d’une légende amérindienne du peuple Lenapes. Elle raconte l’histoire et le voyage de cet oiseau au plumage arc-en-ciel qui s’en va, en héros et au nom des autres animaux de la forêt, demander au Great Sky Spirit de ramener les beaux jours qu’un hiver interminable menace. Une fable sur la nature et l’altruisme que la réalité virtuelle devrait rendre plus merveilleuse encore !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Sautez dans le vide depuis votre canap’ grâce à la VR

Autour d'une image - 31 mai 2017

Vous rêvez de sauter en parachute d’un avion mais rien que l’idée vous donne le vertigo ? Vive la techno ! Vous pouvez maintenant vivre la sensation d’un saut dans le vide depuis le confort douillet de votre canapé, et en bonne compagnie ! La blogueuse américaine Sara Dietschy a pris son courage à deux mains et a tenté l’expérience, tout en filmant la scène en VR. Une expérience hyper impressionnante qu’on peut d’emblée faire entrer dans la liste des choses qu’il faut un jour tester pour bien saisir les formidables possibilités offertes par la réalité virtuelle. Même si on vous l’accorde, pour la frime, c’est quand même moins classe que de sauter dans le vide IRL 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Des wonder women qui brisent les codes !

Autour d'une image - 24 mai 2017

La wonder woman n’a pas forcément de super pouvoirs, elle est aussi celle qui repousse les lignes et tente de briser les codes. À l’image des trois figures féminines du film The Day I Became A Woman, de la réalisatrice iranienne Marzieh Meshkini. Structuré en trois épisodes, chaque segment du film raconte l’histoire d’une femme à un stade différent de sa vie.

La première, Hava, a bientôt neuf ans et doit laisser son enfance derrière elle lorsque sa mère lui offre son premier tchador noir. La seconde, Ahoo, est une jeune femme qui n’entend surtout pas renoncer à une course cycliste féminine, bien que son mari et les sages de son village galopent à cheval après elle et lui ordonnent de renoncer. La troisième, Hoora, est une vieille femme qui, venant d’hériter, se rend dans un centre commercial accompagné d’un jeune porteur pour y acheter tout ce qu’elle n’a jamais pu s’offrir.

Véritable ode aux femmes iraniennes, la réalisatrice en dresse un portrait touchant et engagé, montrant aussi leur déception et leurs désirs frustrés. Sorti symboliquement à l’occasion de la Journée de la Femme, The Day I Became A Woman évoque les histoires de trois femmes qui se battent pour leur liberté.

the-day-i-becaome-a-woman-femme-wonderwoman

Hava, Ahoo et Hoora © Hana Makhmalbaf

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Quand un droïde orange et blanc se paie la couv’ du Time

Autour d'une image - 10 mai 2017

Le 14 décembre 2015, jour de la sortie à Los Angeles de Star Wars VII – The Force Awakens, la star officielle était un droïde : BB-8.  Pour l’occasion, le Time avait innové en proposant pour la première fois de son histoire deux couvertures différentes pour son édition mondiale. D’un côté la nouvelle mascotte sphérique de la saga. De l’autre, son alter-ego indétrônable, R2-D2.

C’était la première fois que le magazine proposait deux couvertures pour son édition mondiale. Un clin d’oeil à l’histoire de cet épisode 7, dans lequel les deux droïdes renferment dans leurs circuits imprimés les deux moitiés d’une carte permettant de retrouver Luke Skywalker.

Lorsque vous rencontrez BB-8, une forme de connexion humaine se crée en quelque sorte. Il a cette façon vraiment mignonne de vous regarder”, disait alors Marco Grob*, le photographe des Unes du Time. Une mignonnerie qui en a séduit bien d’autres, à commencer par les fans, qui se ruèrent sur sa réplique miniature et commandable par une application smartphone. De quoi patienter jusqu’en décembre 2017 et la sortie de Star Wars VIII – The Last Jedi !

time-magazine-robot-star-wars-orange-couleur

Tout roule pour BB-8 ! © Time

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

“W” FOR WATER !

Autour d'une image - 26 avril 2017

environnement-ecologie-stars-planete-journee-eau

Lady Gaga en mode “W”, © Instagram

Initiée en 1993 par l’Organisation des Nations Unies, la Journée Mondiale de l’eau a pour objectif de sensibiliser à une multitude de problèmes liés à l’eau et attirer l’attention du public, comme des responsables politiques et des entreprises, sur les enjeux cruciaux relatifs à cette précieuse ressource. Pour l’édition 2017, le thème était : “Pourquoi gaspiller de l’eau ?”.

Cette année encore, conscientes de leur notoriété et de l’enjeu, de nombreuses stars ont décidé de jouer le jeu. Et quelle meilleure vitrine que les réseaux sociaux pour faire passer un message simple : un “W” pour “WATER”. Lady Gaga, Jimmy Fallon, Cara Delevingne, Adele, Bono, Emma Stone, Jennifer Lawrence, et bien d’autres encore, ont ainsi partagé une photo d’eux avec le fameux signe de ralliement. Tous invitent leurs communautés, fans, auditeurs et spectateurs à économiser et à protéger ce qui représente certainement la ressource la plus vitale pour l’humanité, et de manière générale, pour la vie sur Terre hors des océans.

Aujourd’hui encore, 1 humain sur 3 ne dispose pas d’un accès à l’eau assaini. Aussi, quand en Afrique Subsaharienne la consommation moyenne d’eau (tous usages confondus), par jour et par personne est de 15 litres, elle atteint 250 litres aux États-Unis, en Australie et au Japon. (Plus d’informations ici)

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

“Plus vous vous adaptez, plus vous devenez intéressant”

Autour d'une image - 12 avril 2017

Les émissions culinaires sont depuis longtemps l’un des grands classiques de la télévision américaine. Les années 60 avaient Julia Child, chef cuisinier pionnière dans la présentation de la cuisine française à travers ses livres et émissions télévisées. Depuis le début des années 90, c’est Martha Stewart qui à son tour s’est taillée une place de choix sur les ondes américaines.

Connue du grand public pour ses émissions de cuisine et d’art de vivre, Martha Stewart Living puis tout simplement Martha, elle est devenue une femme d’affaire avertie, déclinant son nom et ses concepts dans les secteurs de l’édition, d’internet, de la radio multimédia, du prêt-à-porter et même du vin au sein du groupe Martha Stewart Living Omnimedia, l’empire qui l’a rendue milliardaire. Rompant avec l’image clichée de la femme américaine aussi à l’aise dans sa cuisine que son mari dans grosse berline, sa citation la plus célèbre est à l’image de son parcours : The more you adapt, the more interesting you are” (“plus vous vous adaptez, plus vous êtes intéressant”)

Loin d’en avoir fini avec la célébrité, Martha met toujours en application son mantra comme en atteste sa nouvelle émission, en duo avec le plus cool des rappeurs de la côte ouest, Snoop Dogg. Dans Martha & Snoop’s Potluck Dinner Party, les deux nouveaux meilleurs amis du monde cuisinent chacun d’un bout à l’autre du plateau, multipliant les duels culinaires aussi raffinés que riches en “herbes”. Les audiences cartonnent et les invités défilent. Au menu, Robin Thicke, 50 Cent, Ashlee Simpson, DJ Khaled, Rick Ross, Wiz Khalifa ou encore Seth Rogen… Preuve s’il en est, l’adaptation est la clé du succès !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Le « one more thing » des keynotes Apple

Autour d'une image - 05 avril 2017

C’est désormais un incontournable. Inventé par Steve Jobs, le “one more thing” est une expression cultissime que le patron d’Apple prononçait systématiquement à la fin de chaque keynote. Si tous les fans de la marque à la pomme attendaient avec impatience ce rituel, c’est tout simplement parce qu’il précédait toujours une grosse annonce comme par exemple la sortie d’un nouvel Iphone ou d’un produit inédit. Et comme cette tradition faisait partie intégrante des keynotes Apple, l’expression est restée, même après le décès de Steve Jobs.

Aujourd’hui encore, le “one more thing” annonce toujours le clou du spectacle. Rendez-vous en septembre prochain pour vérifier si le célèbre motto est prononcé…

Steve Jobs a un dernier truc à vous dire…

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

Stories : Une conférence sur le livre de demain

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Des pots de peinture qui ont le smile !

Autour d'une image - 29 mars 2017

Pentawards-2016-045b-Springetts-Dulux-Kids

Un pot de peinture à la sauce pop culture. Difficile à imaginer ? C’était sans compter sur l’inventivité des designers du studio londonien Springetts Brand Design Consultants. Ces derniers ont conçu un packaging pop et innovant pour la marque Dulux, avec pour objectif de donner envie aux enfants de repeindre leur chambre eux-mêmes ; le tout avec des peintures spéciales, aux couleurs éclatantes et faciles à étaler.

S’inspirant du langage visuel des emojis, les pots ont été colorés avec la même teinte que celle qu’ils renferment, leur anse a été savamment utilisée pour servir de large sourire et le tout est surmonté de petits yeux malicieux. La recette est efficace, à tel point que le studio s’est vu décerné le Gold Pentaward du meilleur concept 2016 lors de la principale compétition mondiale récompensant les agences, studios et designers pour leur création de packaging.

Envie de couleurs ? Alors, à vos pinceaux !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Le premier Café NBA d’Europe a ouvert ses portes

Autour d'une image - 15 mars 2017

concept-store-nba-barcelona

Cafés et burgers à trois points ! Bienvenue au temple du basket ball © NBA Cafe Barcelona

C’est bien connu, l’Espagne est l’une des grandes nations du basket ball. Paul Gasol, Jose Calderon, Serge Ibaka, on ne compte plus les joueurs espagnols évoluant dans la plus prestigieuse ligue du monde, la NBA. Preuve de l’importance du basket dans le pays, c’est à Barcelone que s’est installé le premier NBA Cafe d’Europe, en plein cœur de Las Ramblas.

À l’intérieur, fan de basket ou non, vous ne serez pas déçu. T-shirt des équipes les plus prestigieuses, animations en tous genres, “Fan zone”, parquet façon arena… tout est pensé NBA, des sous-verres, serviettes en papier, revêtement des sièges en caoutchouc orange jusqu’à la carte du menu. Vous pourrez ainsi déguster les “NBA Cafe Ribs”, le “Hummus Three-Point Shot”, le “Dunk Carrot” ou encore la “Alley-Oop Apple Pie”.

Au programme : retransmission en direct ou en différé de tous les matchs de NBA, et si vous êtes hors saison, pas d’inquiétude, vous pourrez vous délecter, sur écran géant et dans les larges banquettes du bar-restaurant, des plus belles performances de Lebron James, Kevin Durant, Stephen Curry, Tony Parker

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE

Stories : Prêts à jouer au basket dans la nouvelle boutique de Nike ?

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

L’actrice et diva égyptienne Laila Eloui

Autour d'une image - 08 mars 2017

laila-eloui-actrice-egypte-afrique-cinema

La leçon de danse et de joie de vivre de Laila Eloui © Copyright Pyramide Distribution

Diva orientale pour certains, icône intouchable pour d’autres, Laila Eloui fait clairement partie du Panthéon du cinéma égyptien. Celle qui a entamé sa carrière à l’âge de 8 ans en participant à des programmes radios et télévisés, a aujourd’hui plus de 70 films à son actif.

De son premier rôle en 1983 dans Tgebha keda Tgelha Keda Heya Keda, au célèbre film Le Destin (1997) du réalisateur Youssef Chahine jusqu’à sa performance éblouissante dans le tout récent Le ruisseau, le pré vert et le doux visage, elle a su incarner tous les rôles. Jonglant entre films, séries télévisées et théâtre, elle a traversé les générations tout en conservant le jeu exigeant et l’aura aussi glamour que charismatique qui font sa marque de fabrique.

Les actrices n’ont plus cela, mais le moindre geste de Laila Eloui est celui d’une star, elle apporte avec elle une atmosphère de cinéma. Dans le film, elle incarne le rêve qui devient possible”, confiait le réalisateur Yousry Nasrallah dans une interview accordée à Télérama. Dans Le Ruisseau, le pré vert et le doux, virevoltante comédie musicale sur une famille de restaurateurs, véritable hymne à la vie et aux femmes, Laila Eloui incarne la plantureuse Shadia, dont le charme fait chavirer le coeur d’un futur jeune marié. Les pouvoirs et le charisme de Laila sont décidément sans limites !

La bande-annonce Le ruisseau, le pré vert et le doux visage

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE

Stories : Des Oscars au Kenya, il n’y a qu’un pas pour Lupita Nyong’o

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer