Bonjour cher internaute,

Bienvenue en 2016 ! La version trop ancienne de votre navigateur ne permet pas un affichage correct et complet du site internet Orange Pop qui est optimisé pour les versions les plus récentes des navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari et Internet Explorer à partir de la version 10). Nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur pour profiter de toutes les fonctionnalités du magazine et vivre avec nous une expérience hors du commun ;)

L'équipe Orange Pop

fr en recherche Menu

Musique

Jack White gère le monde du vinyl !

Musique - 22 mars 2017

Chanteur, producteur, acteur; existe-t-il une chose sur terre que Jack White ne puisse pas faire ? La réponse semble être « non » quand on ajoute à la liste la création de Third Man Records.

Lancé comme une maison de disques en 2001, Third Man Records a parcouru beaucoup de chemin depuis sa création et a ouvert son premier magasin en 2009. Situé à Nashville, l’une des capitales mondiales de la Musique, avec l’un des plus grands noms du Rock à sa tête (The White Stripes, c’est lui), Third Man Records semblait voué au succès dès son lancement.

Ainsi, dès le début, Jack a créé un espace rempli de pièces rares, de produits rétro, d’instruments vintage et ils peuvent se faire tirer le portrait dans le photomaton Dip ‘N’ Dunk… Dans cet endroit, tout est possible ! D’ailleurs, le leader charismatique des White Stripes a lancé récemment un projet encore plus fou : le Third Man Pressing qui met le vinyle à l’honneur. En plus des disques en édition limitée qu’on peut y trouver, le magasin dispose dorénavant d’un service de pressage de disque sur place, on peut donc voir de ses propres yeux la création de son disque préféré.

A en croire la multitude de fans qui ont attendu son ouverture pendant des jours, Third Man Records pourrait bien être la plus grande réussite de Jack White à ce jour !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Vino and Vinyl: Le store concept qui tourne au Texas!

Musique - 15 mars 2017

Vous êtes fou de disques et amateur de vin ? Vino and Vinyl est LE concept store qui vous faut !

Créée par Paul et Nichole Killingsworth au Texas, en 2014, la boutique Vino and Vinyl a démarré comme magasin de disques. Mais rapidement, leurs clients et amis, se sentant chez eux comme à la maison, leur ont proposé de mélanger musique et bon vin. Ni une ni deux, les propriétaires ont ajouté un coin dégustation dans leur magasin et hop, Vino et Vinyl est né !

Le concept est simple : vous flânez au milieu des vinyls, prenez un verre, écoutez de la musique et restez autant de temps que vous voulez. Initialement, le magasin est un salon célébrant la musique et le vin, mais la culture autour du Vino and Vinyl s’est développée au delà son concept originel. Les proprios ont lancé les soirées BYOV (Bring Your Own Vinyl) avec DJ sets, ou dégustations des meilleurs vins US.

Et le mélange prend : la marque Vino and Vinyl se développe avec l’ouverture d’un deuxième store, toujours au Texas ! Alors si vous prévoyez un trip au pays de Dallas, faites un détour pour savourer la douceur de vivre avec Paul et Nicole et trinquez à notre santé 😉

PS, n’oubliez pas : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !!!

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

Stories: Sainsbury expérimente le slow shopping

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Lumière sur le Congo avec « Félicité »

Musique - 08 mars 2017

“Félicité”, l’unique film africain en compétition à la Berlinale 2017 est reparti avec le Grand Prix du Jury.

Le film du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis raconte l’histoire d’une chanteuse prête à tout pour financer l’opération de son fils souffrant. Si Véro Tshanda Beyo est une actrice montante en Afrique, elle n’est pas une débutante en matière de musique et ce premier rôle annonce une brillante carrière cinématographique.

La force du film réside dans l’intime relation entre son rôle d’actrice et de femme. Véro et son personnage Félicité trouvent en la musique un moyen de gagner leurs vies et de s’exprimer librement. La première scène du film qui nous fait découvrir la voix de Véro est particulièrement forte.

La bande originale de Félicité est aussi un hommage au Congo. Écrite et interprétée par le groupe congolais Kasai Allstars, son style “local” vous fera sans aucun doute danser jusqu’au bout de la nuit ! Quant à l’orchestre Kinshasa, il accompagne l’histoire de Véro qu’il amplifie de ses sonorités puissantes.

Le mieux étant de vous lover dans un bon siège dans une salle de cinéma et de vous laisser emporter par Félicité et toute sa bande !

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Céline Dion inspire les artistes du monde entier

Musique - 01 mars 2017

Dès l’âge de 12 ans, Céline Dion enchaîne les projets à succès (Eurovision, Titanic, Las Vegas…) et se fait rapidement connaître du monde entier pour sa voix unique.

La raison ? Elle sait tout chanter – de la folk (« Terre« ), de la pop (« Loved me back to life« ), du rap (« Treat her like a lady« ), rien n’arrête la voix de Céline ! Maniant avec brio et facilité tous les angles de sa voix, la diva a la capacité de s’approprier tous les genres 😉

Céline Dion – « Terre »

Sa voix de velours est telle qu’elle a même inspiré certains grands artistes. Jennifer Lopez et Gwen Stefani, par exemple, font partie de la liste. Les deux divas pop avouent être admiratives de l’énergie de la voix de Céline quand elle est sur scène. Quant au chanteur Mika, il affirme s’inspirer des exercices vocaux que fait Céline lorsqu’elle est en tournée ! D’un autre côté, qui de mieux que Céline Dion sait prendre soin de sa voix pour enchaîner les concerts ? 😉  Enfin, nous laissons à Beyoncé le soin de résumer son ressenti pour la diva : “Je veux devenir une légende comme Céline Dion” – rien que ça !

Même des artistes non musiciens, comme le réalisateur Xavier Dolan, trouvent en elle de l’inspiration. Pendant qu’il n’est pas en train d’assister aux concerts de la diva, le cinéaste Québécois aime inclure la chanteuse dans son travail : la chanson “On ne change pas”, par exemple, est la bande-son de son (célèbre) film Mommy. Autant vous dire que Céline Dion est bien plus qu’une chanteuse, bien plus qu’une diva, elle est une icône de notre temps dont on n’oubliera jamais la voix !

Mommy – « On ne change pas » (scène entière)

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Final Fantasy s’offre Arian Grande pour sa bande-son

Musique - 22 février 2017

Final Fantasy Brave Exvius a enfin sorti sa bande-son ! En plus d’être un (rare) spin off mobile de la très célèbre saga Final Fantasy, les fans ont été d’autant plus impatient pour sa sortie lorsqu’ils ont appris que la pop star Ariana Grande allait faire la chanson du jeu !
Pour l’occasion, la talentueuse américaine a accepté de prêter l’une de ses chansons aux créateurs du jeu, Square Enix. Après avoir longuement hésité entre Greedy et Touch It, ils ont finalement opté de remixer le second. Ajoutant des percussions, et des instruments à cordes, l’équipe de Final Fantasy a réussi à insuffler un côté grandiose à la version originale d’Ariana – respectant ainsi le côté épique de la saga.

Ariana Grande – Touch It (FINAL FANTASY BRAVE EXVIUS Remix)

Et comme ce n’est pas tous les jours qu’une telle chanteuse s’allie à un jeu vidéo, Square Enix a voulu marquer l’occasion, et a fait d’Ariana Grande un personnage du jeu : Dangerous Ariana – en référence à son dernier album intitulé Dangerous Woman 😉

Son album Dangerous Woman :

Album disponible sur Deezer également.

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE

Playlist : La musique et les jeux cultes

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Prochaine étape du streaming musical : les ¨Streaming Awards¨ ?

Musique - 15 février 2017

Avec maintenant plus de 100 millions d’abonnements payants à travers le monde, nous pouvons dire avec certitude que le streaming musical est officiellement devenu un pilier de l’industrie.

Ne raisonnant plus en terme de disques vendus mais en nombre d’écoutes, la transition vers le digital a été un moment historique pour la musique. La principale nouveauté pour les labels a été de négocier avec les plateformes de streaming, comme Deezer par exemple. C’est notamment grâce à ces accords que nous avons maintenant accès à des bibliothèques de milliers de chansons !

En plus d’être devenu une alternative à la façon dont nous “consommons” la musique, le streaming joue aujourd’hui un grand rôle pour les jeunes artistes. Uploader ses productions sur Soundcloud permet de gagner en notoriété (se créer une base fan), et d’être (éventuellement) repéré par un label – Jonas Aden (Spinnin Records) et Kungs (Universal) en sont deux exemples.

Cependant, certains jeunes talents, très connus sur Soundcloud, n’ont pas l’opportunité d’être récompensé à des cérémonies musicales (MTV Awards, American Music Awards… ) car ils n’ont pas de label. Serait-il possible d’envisager des Streaming Awards ou de rajouter des catégories aux cérémonies actuelles ?

L’artiste « Chance the Rapper » est de cet avis, et a récemment tweeté que son prochain album serait justement disponible en exclusivité sur Soundcloud et qu’il sera éligible pour les Grammy 2018 !

Chanson de Chance the Rapper qui est nominée pour un Grammy 2017 :

Si vous possédez un compte Deezer, découvrez l’intégralité de son album via ce lien.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Roger Milla : le danseur légendaire du football camerounais

Musique - 08 février 2017

Roger Milla : un buteur aussi grandiose ne pouvait qu’avoir le rythme dans la peau !

Ballon d’or africain en 1976, meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations en 1986 et 1988, nommé 2ème meilleur joueur africain du XXème siècle en 2000, fait Chevalier de la légion d’honneur en 2006,… autant vous dire cet ancien joueur camerounais est une inspiration pour tous les jeunes sportifs de son pays !

Mais, au delà de ces statistiques, Roger Milla est également (et même peut être plus) célèbre pour avoir été le premier joueur au monde à célébrer ses buts en dansant. Il avait pour habitude d’aller jusqu’au coin du terrain et de danser le Makossa avec le poteau de corner.

Depuis, ses pas de danses ont été repris par des joueurs du monde entier, et ont même inspiré MHD qui lui a consacré une chanson – « Roger Milla » (assez intuitif 😉 ) – un titre Afro Trap qui cumule déjà plus de 35 millions de vues sur Youtube. Les fans du monde entier n’attendaient qu’une chose : que Roger Milla danse sur SA chanson. Et bien figurez-vous que c’est maintenant chose faite grâce à la CAN du Gabon ! Entraîné par l’équipe camerounaise après un match, l’ancienne gloire du football n’a pu s’empêcher d’esquisser quelques pas de danse – pour notre plus grand plaisir 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

David Bowie prédit l’essor d’Internet

Musique - 01 février 2017

Connu du monde entier pour être un musicien visionnaire et un pionnier de la mode, David Bowie a été l’un des rares artistes à toujours être en avance sur son temps.

Son intuition la plus incroyable a été l’essor d’internet. Dans les années 90, alors qu’internet n’est qu’à ses débuts, l’artiste anglais y a voit tout de suite le potentiel. Dès 1996, il sort l’un de ses titres – Telling Lies – uniquement sur internet. Son initiative est une réussite marketing, avec plus de 300 000 exemplaires vendus.

En 1998, il va encore plus loin. Désireux « d’investir dans internet », Bowie vend les futurs droits de ses chansons pour 30 millions de dollars et les réinvestit dans son propre fournisseur d’internet : Bowienet. Pour $19,95 par mois, ses fans avaient accès à un contenu exclusif (chansons, vidéos, photos) ; et pouvaient créer leur propre site/page, en y intégrant des vidéos et de la musique : Bowie avait créé un réseau social bien avant MySpace et Facebook !

Un an plus tard, lors d’une interview sur la BBC, il s’exprime sur sa vision de l’industrie musicale. Une chose est sûre pour Bowie, la frontière artiste/fans va disparaître, et il n’y aura plus d’intermédiaires. Regardez ce qu’il en est aujourd’hui avec Twitter et Instagram – on peut tweeter Beyoncé, on peut liker une photo de Rihanna !

C’est indéniable, Bowie a vu juste sur toute la ligne – pas une seule fausse note 😉

David Bowie – Telling Lies (sortie exclusivement sur internet en 1996)

ORANGE POP VOUS RECOMMANDE

La playlist des villes du futur

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Avec l’intelligence artificielle : pas besoin de mains pour produire une chanson !

Musique - 25 janvier 2017

Jay-Z, Adele, Coldplay… Google : ça serait original comme line-up non? 😉

En matière de recherche, Google ne cesse d’impressionner, même dans le domaine de la musique ! Le géant du web travaille sur un nouveau projet intitulé Magenta, qui a pour but ultime que l’Intelligence Artificielle (IA) « génère de l’Art », en commençant par la création musicale.

En 2016, le projet a vu naître son premier morceau :

Bon ok ce n’est pas du Mozart, mais c’est musicalement juste et quand on pense qu’il a été entièrement imaginé et composé par une IA, c’est bluffant, non ?!

Les chercheurs de Google Brain, à l’origine du projet, ont un deuxième objectif avec Magenta : créer une communauté d’artistes, de codeurs et de chercheurs. L’idée étant de démocratiser les expériences musicales en utilisant l’intelligence artificielle. Pour ce faire ils ont mis leur bibliothèque de résultats (TensorFlow) en libre accès. De là est né « AI experiments », un site qui regroupe les créations soumises par des internautes. L’une d’entre elles par exemple vous permet de faire un duo avec l’intelligence artificielle à l’aide d’un clavier MIDI que vous branchez à votre ordinateur. Vous composez une mélodie avec un rythme, des notes, et l’IA vous répondra quelque chose d’équivalent (mélodiquement parlant).

Allons-nous bientôt assister à des concerts avec des « IA-rtistes » ? Après tout, on a déjà les Daft Punk 😉

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer

Quand Elon Musk inspire les artistes

Musique - 18 janvier 2017

Scientifique visionnaire, entrepreneur à succès, Elon Musk  est aussi un passionné de musique, de Frank Sinatra à Andrea Bocelli. Mais saviez-vous que sa personnalité et ses réalisations ont également inspiré de nombreux chanteurs ?

Souvent comparé au personnage de Tony Stark dans Iron Man, Elon Musk semble appartenir au monde de la pop-culture. Sa réussite et son état d’esprit sont souvent érigés en modèles par certains artistes qui lui vouent un véritable culte, à commencer par le groupe de heavy metal Raptor Command. En 2016, il a dédié son premier single à l’entrepreneur :  « Elon : champion for humanity ». Les paroles semblent faire écho aux exploits de son entreprise SpaceX, à ses ambitions de conquête spatiale et à sa fascination pour Mars : « Rocketing to the stars, on to mars we fly » ou encore « He’ll take the world beyond the stars »

De son côté, le rappeur Rob Grims considère l’entrepreneur comme son mentor et lui a composé une chanson du nom de … “Elon Musk” ! “Elon is one of the people in business I look up to and i wanted to pay homage to one of my mentors” explique-t-il sur le descriptif du clip.

Un internaute du nom de Steven Kaminsky a lui aussi composé une chanson en hommage à tout ce qu’a accompli le CEO de Tesla à travers une composition simplement intitulée “Elon Musk song”

On attend la version de Future et Young Thug 😉 (si vous ne saisissez pas le clin d’oeil, faites un tour par ici)

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn
  • Stumble
  • Mail
  • Fermer